Aller au contenu principal
Challenge DSSVFP 

Challenge Départemental du Sport Sans Violence et Fair-Play

 

En vertu d’une collaboration professionnelle avec l’Association Française du Sport Sans Violence Et Fair Play, le CDOS 54 organise chaque année le CDSSVFP. A ce titre, les comités départementaux sont dotés de deux trophées qu’ils remettent à deux acteurs sportifs selon leurs propres critères. En aval, le CDOS 54 et les institutions publiques partenaires (DDCS 54, Conseil départemental 54), se réunissent pour désigner parmi l’ensemble des candidatures remontées, deux gagnants récompensés à l’occasion de la soirée du mouvement sportif organisée au Conseil départemental, puis présentés au niveau national aux « IRIS DU SPORT ».

PREVENIR :

Pour familiariser le mouvement sportif aux questions d’éthique, d’intégrité sportive et d’application du principe de laïcité en son sein, le CDOS 54 (en étroite collaboration avec la DRDJSCS Grand Est), a bâti un plan de formation « Ethique sportive – Laïcité dans le sport », déployé auprès des centres de formation des clubs professionnels du Grand Est (l’ASNL et le RC Strasbourg ont été les premiers formés en mars et juin 2019).

Cette offre de formation, bénéficiant dans un autre contexte aux volontaires en service civique, sera relayée aux comités départementaux fédéraux, aux clubs sportifs amateurs et au CREPS de Lorraine avec l’ajout d’un module « Prévention de la radicalisation dans le sport ».

Dans la lignée de la conférence « Sport et Radicalisation : quels rapports ? » organisée à l’UFR STAPS en avril 2019, le CDOS 54 prépare pour l’hiver prochain « les Assises départementales du sport sans violence », lesquelles donneront lieu à des conférences et tables rondes sur : « violences sexuelles et sexistes : quels traitements ? » « Sport et Radicalisation : regards croisés ».

ACCOMPAGNER :

Le CDOS 54 assiste le mouvement sportif en menant avec son concours des enquêtes de terrains permettant d’évaluer la réalité des phénomènes déviants, la perception et les connaissances qu’ont les acteurs sportifs des règles juridiques applicables dans le sport. A cet effet, le CDOS 54 a entrepris auprès du District Meurthe-et-Moselle Football (en partenariat avec la Ligue Grand Est Football, le CROS Grand Est et la DDCS 54) une enquête « citoyenneté et laïcité dans le football », ayant servi de base à récompenser les clubs et leurs acteurs participants et de fondement pour épauler l’institution footballistique sur ces questions.

Son action est renforcée par la mise en place d’auditions institutionnelles conduites auprès d’une quinzaine de disciplines olympiques et sportives. Elles visent à comprendre les violences qu’elles renferment, leurs traitements par les instances disciplinaires, pour ensuite les outiller tout en leur apportant une expertise et des conseils juridiques.

REPARER :

Pour parachever le plan de lutte contre les dérives sportives, le CDOS 54 souhaite instaurer à terme, avec le concours des institutions publiques et sportives, un espace pédagogique et d’échange aux fonctions réparatrices dit « espace réparation ».

Ayant démontré son efficacité (lutte contre la récidive) dans d’autres départements (Marne, Var, Gironde) et officiant entre l’action disciplinaire fédérale et l’action étatique (administrative, pénale, civile), ce dispositif permet aux acteurs sportifs ayant commis des déviances d’une certaine gravité d’accomplir des mesures de réparation (travail d’intérêt général, stage d’arbitrage, participation à des formations citoyennes, lettre d’excuse) permettant d’éviter l’enclenchement de toute autre action administrative ou judiciaire à leurs égards.